Les Comités de Suivi Territoriaux

Les 4 territoires partenaires partagent des enjeux communs en matière de gouvernance de la qualité de l’air ; ils se caractérisent également par des différences institutionnelles, administratives, économiques et culturelles très profondes. Aussi, la participation au CST devra-t-elle être adaptée aux spécificités de chaque contexte territorial.

 

Par exemple, la sélection des participants aux CST est effectuée par les partenaires responsables en tenant compte de la répartition des compétences sur les thématiques mentionnées plus haut entre niveau d’action local, régional et national. De même, la mise en œuvre et le suivi des CST devront être adaptés aux spécificités de chaque partenaire. 

Les CST sont initiés et supervisés sur chaque territoire par les partenaires du projet :

    À Marseille par la ville de Marseille, AIRPACA et l’Institut de la Méditerranée ;

    À Valence par l’IVE et l’Université de Valence Polibienestar ;

    À Aqaba par l’ASEZA ;

    À Tripoli, El Mina et Beddaoui par la communauté urbaine Al Fayhaa

Le Groupe Technique Transnational a un rôle d’interpellation et de questionnement ; les partenaires sont les seuls responsables de la validation finale de leurs orientations techniques et stratégiques pour ce qui concerne leur territoire.

Par ailleurs, ASEZA et la communauté urbaine  Al Fayhaa disposent dans leur budget de financements dédiés au recrutement de « facilitateurs territoriaux » dont la mission serait de les assister dans la préparation, l’animation et la supervision de leur CST.

La préparation du CST comporte donc les étapes suivantes :

  1. Identification et recrutement des facilitateurs territoriaux par ASEZA et la communauté urbaine Al Fayhaa
  2. Définition de la date de la première réunion CST ;
  3. Identification des membres du CST et envoi des membres identifiés à l’Institut de la Méditerranée et à AIRPACA
  4. Envoi des invitations suffisamment tôt pour permettre à l’ensemble des acteurs de participer ;