"Transfrontalière, la pollution de l’air attend une politique internationale"

"Aqaba, comme Valence, Marseille ou Tripoli, échangent depuis trois ans leurs expériences au sein du projet européen GouvAirNance, doté de 2M€ et piloté par l'AVITEM.  Une logique vertueuse, selon Vincent Wallaert, car elle met autour de la table divers publics pour une ville durable.  

Si l’aménagement du territoire reste le premier levier d’une qualité de l’air appréciable, Vincent Wallaert constate que les gouvernements « n’abordent la question, internationalement, que comme une sous-partie de la lutte contre le réchauffement climatique. Or, la relation air-santé fait consensus dans les populations, partout autour de la Méditerranée ».

Lire l'article sur econostrum.info

TPL_BEEZ2_ADDITIONAL_INFORMATION